Vins en épicerie
Crédit photo : Pixabay

Vous avez peut-être remarqué qu’on parle beaucoup des vins disponibles en épicerie dernièrement. Qu’y a-t-il de changé ?

C’est qu’à l’approche du temps des Fêtes, on s’apprête à fêter le 1e anniversaire de la loi 88, qui a permis deux changements majeurs dans la vente de vins en épicerie :

  1. il est enfin possible d’afficher le cépage et le millésime des vins sur les étiquettes ;
  2. les vignerons québécois peuvent dorénavant vendre leurs produits en épicerie.

Concrètement, pour les consommateurs, cela signifie une plus grande variété de produits disponibles et la possibilité de faire des choix plus éclairés. Finies les devinettes en essayant d’associer la couleur de l’étiquette à un possible goût.

Mais pourquoi achèterait-on du vin à l’épicerie ?

On ne se le cachera pas, la qualité n’a pas toujours été au rendez-vous quand on parle de vins vendus en épicerie. Mais de bonnes options côtoient maintenant les « Notre vin maison » et autres vins du même genre.

On a désormais accès à une nouvelle gamme de produits de meilleure qualité, des vins faciles à boire et bien faits (les fameux « vins de semaine ») dont les meilleurs exemples seraient les vins Bù de la sommelière Jessica Harnois ou encore ceux de Francois Chartier.

Et avec l’arrivée des vins et cidres québécois sur les tablettes, on est choyé! C’est la possibilité de se familiariser avec les cépages québécois et de découvrir de bons produits facilement.

Et, il ne faut pas oublier le côté pratique de la chose… L’épicerie est ouverte beaucoup plus tard et plus souvent que la SAQ en plus de compter davantage de points de vente. C’est imbattable pour les invités de dernière minute, les jours fériés ou juste quand on est loin de tout.

Les petits bémols

Il reste toutefois encore quelques freins avant de dire mission 100% accomplie en ce qui a trait à la vente de vins à l’épicerie.

La qualité globale : Oui, l’offre s’est diversifiée et on trouve des vins de meilleure qualité en épicerie. Mais celui qui est à la recherche d’un grand cru pour fêter un anniversaire ou encore ceux qui ne boivent que des vins natures ou bio sont encore loin d’y trouver leur compte. Les vins en épicerie restent encore pour l’instant surtout des achats pratiques.

Le prix : Malheureusement, le prix de vente des vins en épicerie reste plus élevé qu’à la SAQ. Je trouve extrêmement dommage qu’une révision des prix n’ait pas été effectuée en même temps que l’adoption de la loi 88. Toutefois, si une majorité de vins sont vendus plus chers à l’épicerie qu’à la SAQ, j’ai constaté que les vins québécois sont souvent moins chers en épicerie. Mais il faut toujours ajouter à ce prix les taxes de vente, ce qui reste désavantageux pour le consommateur.

C’est tout de même un pas de géant en avant pour la vente de vins en épicerie et personnellement, je suis très heureuse de la place que l’on fait aux vins québécois sur les tablettes. Pour vous guider dans vos prochains achats, voici 5 suggestions de vins à acheter en épicerie.

5 suggestions de vins vendus en épicerie

Les vins Bù

Les vins Bu de Jessica harnois, vendus en épicerie
Crédit photo : Jessicarharnois.com
Les vins Bù de Jessica Harnois sont un bon choix passe-partout. Dans la gamme des rouges, on retrouve un Merlot qui, avec des saveurs de fruits rouges et des tannins souples, accompagnera bien les plats mijotés, le bœuf et les grillades. Ma préférence va toutefois au Vivere, fait à 100% de sangiovese. Légèrement plus corsé, il est parfait servi avec des plats de viande et de pâtes.

Le Cantini Rosé

Rosé Cantini -
Crédit photo : Triani
Ce rosé italien présente des saveurs de fraise et de framboise et sera une belle option pour accompagner des bouchées de prosciutto et de melon ou encore des fruits de mer aux notes citronnées.

Le Domaine du Ridge

Le Stanbridge
Crédit photo : Métro.ca
Beau coup de cœur pour ce vin blanc du Domaine du Ridge, situé à Saint-Armand. Composé de vidal blanc, c’est un vin aux notes boisées avec des arômes de fruits exotiques et de citron. Servi bien frais, il est excellent avec du poisson ou des pétoncles.

Rouge du Domaine de Lavoie

Domaine De Lavoie
Crédit photo : Domaine De Lavoie
Ce vin québécois, rouge comme son nom l’indique, est composé de frontenac noir, de maréchal Foch et de St-Croix. Récipiendaire de nombreux prix, il se démarque par ses notes de fruits noirs et de vanille. En bouche, on retrouve également des accents de cacao et de café. Il sera parfait pour accompagner les viandes rouges braisées et grillées, le gibier, les charcuteries et les fromages.

Bulles rosé framboise du Coteau Rougemont

Bulles Rosé Framboise - Coteau Rougemont
Crédit photo : Coteau Rougemont
On termine avec des bulles, celles de l’excellent Bulles rosé framboise du Coteau Rougemont. Ce cidre aromatisé à la framboise, avec ses bulles fines et son goût bien équilibré, sera un succès à l’apéro et pour accompagner des petites bouchées.

PARTAGER
Article précédentLe Blossom : bar à saké, temakis et cerisier en fleurs
Article suivantIdées de cadeaux gourmands à offrir
Marie-Noël Ouimet

Globe-trotteuse gourmande, passionnée des cuisines du monde et ayant plus d’une quinzaine de pays visités à mon actif, je suis une exploratrice compulsive de marchés et toujours à la recherche des spécialités culinaires d’ici et d’ailleurs, des meilleures adresses gourmandes et des recettes pour reproduire ces saveurs à la maison.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here