Bateaux des Iles-de-la-Madeleine

Tous les ans, mai sonne l’arrivée du homard. C’est le début de la la saison de la pêche dans plusieurs régions du Québec et des Maritimes et on retrouve avec grand bonheur ce délicieux crustacé dans nos assiettes.

Chaque région se targue d’avoir le meilleur homard mais plusieurs n’en démordent pas, le meilleur du monde, c’est celui des Îles de la Madeleine. Point final!

Et après y avoir goûté, je suis bien d’accord! Le goût du homard des Îles est incomparable, notamment parce que ce homard se trouve sur des fonds rocheux, ce qui ne lui donne pas ce petit goût de vase que l’on détecte parfois dans les homards des autres régions.

Homard des Iles de la Madeleine - La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

Partir à la pêche : comprendre d’où vient le homard

Mais entre le moment où les premières cages sont mises à l’eau et celui où on se délecte de homard, il y a beaucoup d’étapes et un dur labeur.

Des cages à homard - La pêche aux homards aux Iles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

La saison de la pêche est courte, tout au plus une dizaine de semaines par année, et les 325 bateaux de pêche aux homards doivent respecter des règles bien précises. La pêche est un des moteurs économiques de l’archipel et elle est faite de façon responsable et durable :

  • S’il n’y a pas de quotas sur la quantité de homards que l’on peut pêcher, le nombre de cages par pêcheur l’est.
  • La dimension des cages est réglementée et doit comprendre une ouverture pour laisser passer les plus petits homards.
  • Les femelles avec des oeufs sont délicatement remises à l’eau. On s’assure ainsi d’avoir une saison de la pêche les années suivantes!
  • Les homards pêchés doivent avoir une taille minimale sinon ils sont remis à l’eau.

Accompagner des pêcheurs de homards en mer

Durant mon séjour aux Iles, dans le cadre de la tournée de presse #tripauxiles, j’ai eu la chance d’accompagner durant quelques heures des pêcheurs de homards, Kaven et Jeannot Aucoin. Une expérience inoubliable qui m’a permis de démystifier cette activité.

Jeannot Aucoin - La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette
Voici Jeannot Aucoin, qui nous a amenés sur son bateau pour vivre l’expérience de la pêche aux homards.

Une journée de pêche débute aux petites heures du matin. Mais dans notre cas, petit bateau oblige, notre groupe fut scindé en deux et je suis partie à la pêche un peu plus tard.

Le bateau de pêche - La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette
Le bateau de pêche retourne au port pour venir chercher notre groupe.

Pêcher le homard est une succession d’étapes bien réglées.

On commence par remonter les cages mises à l’eau. Chacune d’entre elles pèse une centaine de livres!

Il faut remonter les cages aux homards qui ont été mises à l'eau - La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette
Le calme avant la tempête…. bientôt, ces trous seront remplis de homards qu’il faudra élastiquer avant de les mettre dans des bacs.

La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assietteUne fois les cages remontées, les pêcheurs font le tri de leur contenu.  Les homards plus petits sont mesurés pour s’assurer qu’ils ont la taille requise pour être pêchés.

Trop petits ? Ils sont alors relâchés à l’eau. Les crabes suivent le même trajet.

La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

Les femelles avec des oeufs seront également remises à la mer, mais délicatement cette fois, leur carapace légèrement repliée pour protéger les oeufs. 

Femelle avec des oeufs qui sera remise à la mer délicatement
Voici à quoi ressemble une femelle homard avec des oeufs. Elle sera déposée immédiatement à l’eau.

Contrairement aux homards que l’on retrouve en poissonnerie, surtout en ville, du homard fraichement pêché, c’est vigoureux et pas content! Il faut donc les élastiquer, c’est à dire mettre un élastique autour de leur pince. 

La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette
Devant l’air menaçant de ce homard, j’ai rapidement perdu le contrôle de ma station d’élastiquage !
Grosse pince de homards - Pêche aux Îles de la Madeleine
Les pinces des homards peuvent atteindre des tailles considérables. Mine de rien, ça prend de la force et du doigté pour étirer les élastiques suffisamment sans qu’ils ne pètent et les enfiler aux homards.
Pêcheur de homard aux Îles de la Madeleine
Un pro à l’oeuvre qui fait ça comme si de rien n’était!
La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette
J’ai quand même réussi à en faire quelques-uns…

Pendant ce temps, on remet de l’appât dans les cages. Il peut s’agir de hareng, de sébaste ou de plie, du moment que c’est frais pour attirer les homards. Les cages vidées seront ensuite remises à l’eau un peu plus loin. 

La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

La pêche est bonne et une fois tous les casiers vidés, c’est le temps de rentrer au port. 

La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

Retour au quai

Même sans aller à la pêche aux homards, se promener sur les quais et assister au retour des bateaux de pêche est un beau spectacle. Entre l’arrivée des bateaux, on pique un brin de jasette avec ceux qui attendent les homards sur les quais. La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

En avant-midi, les bateaux commencent à retourner au port. Tout le monde s’active, on décharge les homards.

La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

Un aperçu de la pêche aux homards aux Îles de la Madeleine

Il y a plusieurs façons d’avoir un aperçu de la pêche aux homards en saison.

Se promener sur les quais

Allez vous balader au port de pêche en avant-midi pour assister au retour des pêcheurs. Si vous êtes en chalet ou en hébergement avec cuisine, vous pourriez même directement acheter quelques homards pour le repas du soir.

Vous pouvez aussi vous lever aux petites heures pour aller assister au départ des pêcheurs le matin, par exemple à Grande Entrée.

Rencontrer un pêcheur

La Salicorne, une auberge qui propose plusieurs activités mettant en valeur la vie sur les Îles (j’aurai l’occasion de vous en reparler dans un autre article) organise une rencontre avec un pêcheur, pour en apprendre plus sur cet univers et ce métier.

Lors de notre passage, nous avons eu la chance de rencontrer le pêcheur Lauréat Déraspe dans sa « shed ». Comme beaucoup de Madelinots c’est un conteur né, et il nous a expliqué tout ce qu’il y a à savoir sur l’industrie de la pêche aux Îles, la vie de pêcheur et sur la confection des cages à homard, le tout ponctué d’anecdotes et d’expressions bien colorées.

Lauréat Déraspe dans sa shed- La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

Accompagner des pêcheurs en mer

On m’a fait remarquer à plusieurs reprises que j’avais été privilégiée d’accompagner des pêcheurs de homard en mer lors de mon séjour. Effectivement, si l’activité est à la portée de tous (suffit de rencontrer un pêcheur qui acceptera de vous amener), trouver ce pêcheur qui accepte peut demander un peu de travail. Je vous dirais par contre, après avoir vécu cette expérience magique, que ça vaut les efforts.

Comment? Promenez-vous sur les quais, faites connaissance avec 1 ou 2 pêcheurs et demandez s’ils seraient disposés à vous amener pour une sortie de pêche. Sinon, si vous logez dans un hôtel, vous pourriez toujours demander s’ils ne connaissent pas quelqu’un qui pourrait vous amener moyennant, j’imagine, quelques dollars.

A savoir :

  • Vous pouvez accompagner les pêcheurs sur le bateau mais vous ne pouvez pas pêcher vous-même le homard puisque vous n’avez pas de permis.
  • Privilégiez, dans la mesure du possible, un pêcheur qui ne part pas en haute mer. La saison de la pêche est courte et les pêcheurs vont vouloir faire leur journée entière même si vous êtes à bord. Ceux qui pêchent en haute mer peuvent partir pendant une dizaine d’heures par jour…
  • Si possible, sélectionnez une journée sans vent (ça existe, même aux Îles) parce que ça brasse quand même un peu sur un bateau!
  • La journée va commencer tôoooooooot, très tôt, mais ça vaut la peine!
  • Apportez-vous des collations et un lunch, parce qu’il n’y a rien de pire qu’un estomac vide sur un bateau qui tangue.

Plus d’articles sur les Îles de la Madeleine

Vous aimez cet article? Conservez-le sur Pinterest!
La pêche aux homards aux Îles de la Madeleine : de l'océan à notre assiette

Un grand merci à Kaven et Jeannot Aucoin de nous avoir permis de vivre cette expérience de pêche aux homards!
Cet article fait suite à ma participation à la tournée de presse #tripauxiles organisée par l’Agence de location des Iles et Voyage numériQC.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.