en route vers la vallée des fantômes
En route vers la vallée des fantômes

Il existe un endroit au Québec qui reçoit, année après année, plus de 5 mètres de neige durant l’hiver et où les arbres, entièrement recouverts de flocons, prennent des allures de spectres et de momies. Connaissez-vous la vallée des fantômes?

La vallée des fantômes

Nichée à plus de 980 mètres d’altitude au cœur du Parc des Monts-Valin au Saguenay, la vallée des fantômes accueille les visiteurs avec des paysages à couper le souffle. Si on peut s’y rendre par ses propres moyens, en raquettes, on peut également réserver sa place à bord d’une des navettes munies de chenilles de la SEPAQ (payante).

Navette pour se rendre dans la vallée des fantômes

Une fois au sommet, la navette nous dépose au pied du sentier. L’arrivée est déjà impressionnante même si nous ne sommes pas encore rendus dans la vallée. Alors qu’à Chicoutimi, situé à une quarantaine de minutes du parc, il y a peu de neige, ici tout est couvert de blanc.

Commence alors notre randonnée vers le Pic Dubuc, le sommet de la Vallée des fantômes, situé à environ 3 kilomètres.

En route vers le sommet - Vallée des fantômes du parc national des Monts-Valin au Saguenay
Pas toujours évident de monter les pentes en raquette…
En route vers le sommet - En route vers le sommet - Vallée des fantômes du parc national des Monts-Valin au Saguenay
Les arbres se couvrent peu à peu de neige

Les paysages sont à couper le souffle. On se croirait seuls au monde, perdus dans un océan de neige. Rendus au sommet, seuls de petits pics dépassent. C’est dur d’imaginer qu’il ne s’agit que de la pointe des conifères, le reste étant enterré sous la neige.

Au sommet de la vallée des fantômes
Arrivée au sommet du Pic Dubuc.
Au sommet de la vallée des fantômes
Les arbres sont enterrés sous la neige, seule leur cime dépasse.

Le hors-piste dans la vallée des fantômes

Il est maintenant possible, avec un guide, d’explorer la vallée des fantômes en sortant des sentiers. La neige enterre les arbres mais des petites poches d’air se forment parfois entre les branches.

Le résultat ? En hors piste, il est fort probable que vous caliez dans la neige assez creux, jusqu’à la taille et même plus à certains endroits. D’où l’intérêt d’être accompagné d’un guide muni d’un GPS et de l’équipement nécessaire pour nous déprendre si l’on tombe, car les raquettes s’entremêlent parfois aux branches et il est parfois moins facile de sortir des trous. Mais plaisir garanti!

Les fantômes de la Vallée des fantômes au parc national des Monts-Valin - Saguenay
Un fantôme de la vallée

Le parc des Monts-Valin en bref

Hébergement dans le parc

La SEPAQ offre différentes formules d’hébergement sur place. Il est possible de rester à Chicoutimi mais je vous recommande fortement de rester dans le parc pour profiter plus longtemps des panoramas.

On retrouve des chalets à l’entrée du parc ou, accessibles en navette l’hiver, directement aux pieds de la vallée de fantômes. Il est également possible de séjourner au Pavillon Antoine-Dubuc situé également au pied de la vallée.

  • Pour voir les options d’hébergement dans la région, consultez le site de booking.com
  • Pour réserver un hébergement dans le parc des Monts-Valin, consultez le site de la SEPAQ.

D’autres activités à faire au parc des Monts-Valin et dans les environs

Si la vallée des fantômes est le paradis de la raquette, le parc compte aussi d’autres sentiers à explorer dont celui de la Tête-de-Chien, parfait pour une randonnée d’une demi-journée. On peut également faire du ski de fond, du ski nordique ou du fatbike dans le parc.

  • Pour plus d’informations sur les sentiers et la navette, consultez  le site de la SEPAQ.
 

La région mérite aussi qu’on s’y attarde. Si vous restez plusieurs jours, ne manquez pas une visite au Zoo de Falardeau, un magnifique centre dont la mission est de venir en aide aux animaux en détresse. Le zoo est beaucoup plus grand et impressionnant que ne le laisse présager le bâtiment principal et le moment fort de cette visite est sans contredit la pouponnière. Lors de mon passage, j’ai pu flatter un bébé tigre et côtoyer un énergique bébé kangourou.

Bébé kangourou au zoo de Falardeau

Vous aimez cet article? Épinglez-le sur Pinterest
La vallée des fantômes au Saguenay

Cet article a initialement été écrit en 2014 et remis à jour suite à ma 2e visite en 2018.
Cet article contient des liens d’affiliés. Ceci signifie donc qu’une commission sera reçue pour tout achat effectué sur le site affilié. Le prix ne changera pas pour vous mais les revenus perçus nous permettront de couvrir les frais reliés à la maintenance du site.

2 COMMENTAIRES

  1. Salut
    J’aimerais réserver comme vous une journée raquette
    Mais je ne trouve aucun site pour réserver
    Pouvez vous me donner le lien ou vous avez réserver les votre
    Pour la location des raquette la navette et tout ?
    Cordialeme’t

Comments are closed.