Menu dégustation chez Biiru

Les izakaya sont de plus en plus nombreuses à Montréal. Bien qu’elles ne se valent pas toutes, on assiste à un réel engouement pour ces tavernes japonaises à l’ambiance festive qui proposent des menus alléchants de petits plats à partager. La dernière en date que j’ai essayée est le Biiru, nichée à l’ombre de l’Église Saint-James au centre-ville de Montréal.

Coté déco, on est allé avec un look un peu plus industriel avec l’éclairage, les plafonds hauts et les larges fenêtres. Il y a également une terrasse très intéressante à l’arrière. Le service était sympathique. On a bien pris le temps de nous expliquer les plats et suite aux recommandations du serveur, puisque nous étions un groupe d’environ 8 personnes, nous avons opté pour le menu dégustation qui permet de goûter à plusieurs plats.

Le repas a commencé avec un classique, le bol d’edamame. Bien assaisonné, idéal pour se mettre quelque chose sous la dent en attendant le reste des plats.

Edamame - Biiru, Montréal

Les assiettes se sont ensuite succédées. Le sashimi de saumon a définitivement été un coup de cœur. Le poisson très frais, fondait dans la bouche.

Saumon - Biiru Montréal

Les gyoza, les raviolis japonais, ont été un autre favori, légèrement poêlés et croustillants. Les maïs grillés, accompagnés d’un quartier de lime, m’ont également plu. La noix de coco saupoudrée sur le dessus apportait juste la bonne touche de sucré. Très bon et rafraîchissant.

Par contre, petit bémol de mon côté pour le tataki de bœuf. Présentée en tranches un peu trop épaisses, la viande était également un peu fade au goût. Pourtant, le bœuf enrobé d’épices et de poivre laissait espérer le contraire. Même chose également pour les sandwichs, arrivés en fin de repas, alors que nous étions déjà pour la plupart rassasiés.

Gyoza, mais grillés, sandwich, tataki de boeuf - Biiru Montréal

Les ribs ont définitivement été le clou du repas, à la hauteur de leur réputation. La viande était tendre et juteuse et se détachait facilement, la sauce un peu sucrée qui les accompagnait était excellente avec un petit goût de fumé. A prendre sans faute! Le poulet frit, légèrement épicé et bien croustillant, était également réussi. Par contre, les yakitori de bœufs et fromage sont tombés un peu à plat, avec leur absence de goût.

Ribs, poulet frit et batonnet de fromage - Biiru Montréal

Et pour clôturer le souper, j’ai coché un item de ma bucket list gourmande, le saké bomb!

Sake Bomb - Biiru Montréal

Sake Bomb

Ils ont également de très bons cocktails à découvrir. On voit ici le Fujin, un mélange de Campari et de Mousseux, et le Onsen, encore un mélange de mousseux mais avec du sirop de thé vert & rose & cerises, pamplemousse et grenades cette fois.

Kampaï !

Cocktails - Biiru Montréal

En résumé

Au niveau des plats, certains ont été des coups de coeur, comme le saumon ou les côtes de bœufs alors que d’autres ont été moins appréciés comme les bâtonnets de fromage ou les sandwich (d’où l’avantage du menu dégustation qui permet de goûter à plusieurs items).

Bien que l’ambiance soit un petit peu plus tranquille que dans d’autres isakaya de la ville, (ce que je n’ai pas détesté), c’est tout de même un endroit où l’on va entres amis ou en groupes, et non pour une soirée romantique en tête à tête à se susurrer des mots doux à l’oreille.

Et le prix ?

Vraiment raisonnable pour le menu dégustation, avec 2 verres de vin, un sake bomb et les taxes, compter une quarantaine de dollars.

C’est où?

Biiru
1433, City Councillors
Montréal
Tél : 514-903-1555

http://www.biiru.ca

Ma note :