Mangez Québec 2017

On parle souvent d’acheter local et d’encourager les entreprises d’ici. S’il s’agit d’un beau geste à poser pour supporter l’économie locale, on en retire également beaucoup d’avantages en tant que consommateurs. J’ai d’ailleurs eu l’occasion de le découvrir lors de la tournée Mangez Québec, organisée par l’Association des Producteurs Maraîchers du Québec (APMQ) où, en compagnie de la porte-parole et nutritionniste Isabelle Huot ainsi que de collègues journalistes et blogueurs, je suis partie à la rencontre de producteurs de fruits et légumes.

Pourquoi manger local ?

La question est bien légitime et la réponse, toute simple! C’est la meilleure option possible, tant au niveau économique qu’au niveau de l’environnement et de la santé.

Économiquement, parce que la production de fruits et de légumes, ça génère environ 20 000 emplois dans la province1.

Pour la santé, car les fruits et les légumes cueillis à maturité atteignent leur plein potentiel vitaminique, avec une plus grande concentration de vitamine C, de folates et de polyphénols, contrairement à des aliments récoltés prématurément2. Et ça, c’est sans parler de leur goût incomparable !

Au niveau environnemental, on diminue entre autres les coûts et la pollution entraînés par le transport des produits, qui parcourent de plus petites distances. Et si on les cueille soi-même, on coupe également sur le suremballage.

Mangez Québec

Se procurer des légumes et des fruits frais

Au marché et en épicerie

Pas besoin de se compliquer la vie pour acheter des fruits et des légumes cultivés ici. De plus en plus, les épiceries leur font une place sur leurs tablettes. Et surtout, on peut compter sur la présence des marchés publics, qu’on retrouve un peu partout dans la province. À Montréal, il y a bien sûr les marchés Jean-Talon et Atwater et sur la rive-sud, le marché public de Longueuil dont je vous avais parlé dans un article précédent.

C’est au marché central que tout commence,, au coin du boulevard Métropolitain et du boulevard l’Acadie à la Place des producteurs. Toute l’année, alors que la plupart d’entre nous sommes toujours au lit, la place fourmille d’activités. C’est ici que les agriculteurs vendent leurs fruits et légumes aux différents marchands et restaurants ; des légumes frais du jour qui se retrouveront dans nos paniers et nos assiettes un peu plus tard dans la journée. C’est d’ailleurs le plus important marché de gros de fruits et de légumes dans l’est du Canada.

Les Fermes Trudeau

Lors de la tournée Mangez Québec, nous avons fait un arrêt aux Fermes Trudeau, qui sont une véritable institution quand on parle d’herbes fraîches au Québec. Il faut dire que cette entreprise familiale oeuvre dans le domaine depuis plus de 35 ans.

Fermes Trudeau - Mangez Québec
Monsieur Trudeau parmi un de ses champs de bettes à carde.
Crédit photo : Mangez Québec

On retrouve leurs produits, commercialisés sous les noms Fermes Trudeau et Marvini, mais également sous les marques maison de IGA et Métro. Ils ont de nombreux produits dont les herbes fraîches mais aussi des aromates, des pestos ainsi que des légumes de spécialités tels que bok choy et bette à carde. Non seulement leurs herbes sont d’une fraicheur irréprochable mais leurs pestos sont à se rouler par terre.

Pour vous donner une idée, l’entreprise compte 500 acres de terres en jardin et plus de 2 000 000 pieds carrés de serres répartis au Québec mais également en République Dominicaine afin de nous offrir des produits frais à l’année. Les champs de fines herbes s’étendent à perte de vue.

Champ de thym - Fermes Trudeau - Mangez Québec
Du thym à l’infini

J’ai été impressionnée par la taille de l’entreprise et le fait que le gros du travail est réalisé manuellement! On plante, on cueille et on trie à la main. L’emballage est bien sûr automatisé et se fait à la ferme.

Produits de la Ferme Trudeau - Mangez Québec
Un petit éventail des produits des Fermes Trudeau – Marvini

Marvini | Fermes Trudeau
Site web

L’auto-cueillette

Une autre excellente façon de se procurer des fruits et légumes du Québec est évidemment l’auto-cueillette. C’est personnellement une des mes activités estivales préférées! Ça combine journée au grand air, la possibilité de rencontrer les producteurs et surtout, de pouvoir choisir moi-même mes légumes, gorgés de soleil.

Le Potager Mont-Rouge Halte Gourmande

Un 2e arrêt durant cette journée a été au Potager Mont-Rouge Halte Gourmande. Cette ferme familiale, qui a récemment été agrandie par Marjolaine et Philippe Beauregard, compte un verger de 4000 pommiers et une section dédiée à la culture des fruits et légumes de plus de 50 acres!

Une partie des récoltes est vendue en magasin mais c’est également l’endroit parfait pour faire de l’auto-cueillette. Fraises, maïs, piments, fèves, aubergines, citrouilles…. il y a du choix. On compte également plus de 70 variétés de tomates disponibles, selon les récoltes. De la tomate bleue, vous connaissiez?

Sans compter toutes les installations pour les familles, de la trampoline géante aux tables à pique-nique et la petite ferme d’animaux. L’endroit est également accessible pour les personnes à mobilité réduite et était en voie d’être certifié Kéroul lors de notre passage.

Potager Mont-Rouge Halte Gourmande - Mangez Québec
Philippe Beauregard et sa mère, Marielle Farley, nous expliquent tout le travail accompli sur la ferme et l’importance de la proximité avec les clients
Potager Mont-Rouge Halte Gourmande - Mangez Québec
Au Potager Mont-Rouge Halte Gourmande, on peut cueillir soi-même ses fruits et légumes, mais aussi les acheter déjà cueillis ou apprêtés en différents plats.

Le Potager Mont-Rouge Halte Gourmande
154 rang de la montagne (route 229), Rougemont
Site web

Calendrier des disponibilités des récoltes
Durant la journée, je suis restée surprise devant la variété de légumes qui poussent ici et auxquels nous avons accès. Non, on ne fait pas pousser que des navets et des carottes. Tomates, aubergines, concombres, melons, oignons, pommes de terre, fraises, choux, pommes, courgettes, framboises, épinards, laitues, brocoli, canneberge, champignon, chou vert, échalote française, mini légumes… le choix est énorme!

L’APMQ a d’ailleurs produit un calendrier des disponibilités pour nous permettre de planifier nos recettes et achats en fonction des arrivages. C’est idéal pour faire des provisions.

Calendrier des disponibilités des récoltes de fruits et légumes au Québec - Mangez Québec
Consultez le calendrier des disponibilités des récoltes.

Mangez Québec, le livre de recettes

Crédit photo : Indigo

Oui, mangez local comporte son lot de défi. Cela nous oblige entre autres à cuisiner de saison, à planifier un peu plus les recettes ou la conservation des légumes et des fruits choisis. À ce titre, le livre de recettes Mangez Québec!, de l’APMQ, arrive à point.

Ce livre nous présente les producteurs d’ici, leur histoire et leurs passions, mais également 75 recettes qui mettent les fruits et légumes d’ici à l’honneur, présentées par ces mêmes producteurs.

On retrouve des recettes un peu plus classiques, comme ce sauté de haricots et tofu à la vietnamienne ou un mi-cuit de pétoncles à la purée de poivron mais également des recettes qui sortent des sentiers battus comme des fettuccine au pesto de canneberges, de la crème glacée au cantaloup et brandy ou des suprêmes de pintade aux cerises de terre.

Mangez Québec!
Par l’Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ)
Éditions de l’Homme

Procurez-vous le livre

Notes 1 et 2 – Source: Association des producteurs maraîchers du Québec
Merci à l’Association des producteurs maraîchers du Québec pour l’invitation à cette journée de découverte dans le cadre de la campagne Mangez Québec
Cet article contient des liens d’affiliés. Ceci signifie donc qu’une commission sera reçue pour tout achat effectué sur le site affilié. Le prix ne changera pas pour vous mais les revenus perçus nous permettront de couvrir les frais reliés à la maintenance du site.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here