Chez Saint-Pierre - poisson - Le Bic

Bien que le restaurant Chez Saint-Pierre ravisse les critiques depuis son ouverture en 2003 et qu’il ait figuré au 71e rang des 100 meilleurs restaurants du Canada en 2016, j’étais loin de me douter qu’un tel festin m’attendait en réservant.

Logé dans une petite maison du village du Bic, l’endroit est accueillant et tout en simplicité. Les plafonds en lambris rappellent les maisons d’autrefois alors que la teinte pâle du bois donne un air scandinave et chaleureux à l’endroit.

Chez Saint-Pierre - Le Bic - Rimouski

Ici, les ingrédients locaux sont mis à l’honneur. En consultant le menu, on sent bien l’importance que l’on accorde à ce qui se fait dans la région, qu’il s’agisse de la cueillette de champignons, de plantes maritimes ou bien des producteurs et des fermes locaux.

Incapable de choisir devant tous les choix alléchants que la carte proposait, j’ai opté pour le menu dégustation 3 services. Ce soir, ce sera la chef Colombe Saint-Pierre qui choisira.

Une attention toute particulière est apportée aux détails et à la présentation des plats. Rien n’est laissé au hasard, jusqu’au plateau de pains, dont un à l’encre de seiche, accompagnés d’un beurre à la fleur d’ail et d’une excellente salsa de champignons (que j’ai fini à la cuillère). L’amuse-bouche qu’on amène, une salade de fruits de mer avec crabe, mactre de stimpson, palourde, saumon, pétoncle et espuma de sarrasin est tout simplement extraordinaire. J’en aurais pris un plat entier!

Chez Saint-Pierre, Le Bic RImouski, mise en bouche et pains

Les huîtres servies pour le premier service ont ensuite relevé la barre d’un cran. Un plat féminin, délicat et sublime en bouche avec la crème de Sechuan vert, pétales et tuile de roses sauvages, des fraises du Bic et de la mertensie maritime.

Huitres - Chez Saint-Pierre - Le Bic - Rimouski

Tout au long du repas, j’ai adoré redécouvrir des aliments que je connaissais apprêtés autrement, comme la rhubarbe qui apportait une touche croquante et acidulée à ce magnifique pavé de flétan servi avec épinard de mer et beurre de mélèze. Une combinaison parfaite entre l’acidulé de la rhubarbe et l’onctuosité du poisson et de la sauce. Chaque bouchée était une explosion de saveurs.

Pavé de flétan - Chez Saint-Pierre - Le Bic - Rimouski

Le repas s’est terminé sur une grande finale, avec ce médaillon de contrefilet de boeuf Fournier, fumé au poivre des dunes, accompagné d’un os à la moelle, d’abats et de bourgots.

Chez Saint-Pierre  - Le Bic - Rimouski

Chez Saint-Pierre - Le Bic - Rimouski
Tout au long du repas, chaque plat est une découverte. Voici la mersentie maritime, cette herbe dont le goût rappelle celui de l’huître.

Ce fut le genre de repas qu’on ne veut pas voir se terminer, même si on est repu. C’était non seulement savoureux mais j’ai également pu découvrir une nouvelle facette de la cuisine québécoise, aux accents du fleuve et du Bas-Saint-Laurent. Tout m’a plu, qu’il s’agisse de l’attention aux détails, du service attentionné, du choix des ingrédients dans les plats, de l’ambiance et du décor.

Si vous passez dans la région cet été, arrêtez-vous le temps d’un repas, vous ne le regretterez pas. Un peu plus dispendieux qu’un repas au bistro du coin, mais chaque bouchée en vaut la peine!

Chez Saint-Pierre

129 Rue du Mont Saint Louis,
Rimouski (Le Bic)
Site web

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here