Près de chez moi, il y a ce restaurant, Le Boucan, que je me promettais d’essayer depuis un bon moment. Muni de son propre fumoir, ce restaurant se spécialise dans la cuisine du sud américain, ce qui n’a rien pour me déplaire.

boucan

D’entrée de jeu, j’ai été séduite par le décor et l’ambiance du restaurant. On se retrouve dans une « fausse » vieille place, avec un mur de tôle au fond pour séparer la cuisine, de belles affiches, de vieilles banquettes (très confo) et un beau bar. Je dois dire que c’est très réussi et qu’ils ont bien recréé l’ambiance de ces restaurants américains. Ça me rappelait beaucoup le Dinosaur BBQ ou j’étais allée manger à Harlem.

le_boucan_interieur

Nous avons pris le Pit Boss, histoire de pouvoir goûter à un peu de tout. Cette assiette est constituée d’une demi-portion de côtes levées, d’un demi-poulet, de pulled pork et vient avec les accompagnements suivants : frites, salade de chou et salade de patate (que nous avons fait remplacer par le maïs au fromage).

Le Pit Boss

L’assiette a l’air très appétissante mais ce fut une grosse déception au niveau des viandes. Les côtes levées étaient bonnes au goût, la sauce BBQ délicieuse mais la viande était un peu sèche. Et c’était encore pire pour le poulet. La viande était très sèche et ne goûtait rien. Les épices sur la peau ne nous ont vraiment pas plu, peau qui d’ailleurs était mouilleuse et flasque. C’est bien la première fois que j’enlevais la peau d’un poulet pour ne pas la manger.

Le pulled pork s’est révélé tout aussi décevant. Sans saveur, à l’exception de la sauce BBQ, il était tellement mouilleux qu’il y avait de l’eau au fond du petit bol dans lequel il était servi. On avait vraiment l’impression qu’on nous avait servi une portion de viande décongelée.

Le poulet et les ribs

Par contre, les accompagnements étaient très bons. Les frites étaient croustillantes et bien assaisonnées. J’ai également bien aimé la salade de chou, pas trop vinaigrée et très rafraichissante. Le maïs au fromage n’a pas été un coup de coeur mais ce n’était pas mauvais non plus, avec un léger goût de fumée.

accompagnements

Même son de cloche au niveau du service. Bien que les serveurs étaient polis et souriants, le service était d’une lenteur rarement vue. Par exemple, il a fallu une trentaine de minutes, une fois assis et notre commande prise, pour recevoir nos bières alors que le restaurant était au trois-quart vide. La personne derrière le bar préparait les breuvages à la vitesse d’une tortue. Je ne pouvais m’empêcher de penser qu’elle ne dépasserait pas le niveau 1 à Star Wars Cantina si elle y jouait. De plus, en cuisine, les plats prêts à être servis s’accumulaient, attendant que quelqu’un vienne les prendre.

En résumé

On dirait que toute l’énergie a été mise sur le décoration et l’ambiance mais que la nourriture et le service ont été laissés pour compte.

Je ne pense pas y retourner mais si c’est le cas, j’opterai définitivement pour les côtes levées et les frites.

Les plus du repas : la sauce BBQ, les frites, les côtes levées (même si un peu trop sèches). Ils ont également une belle terrasse à l’arrière et une intéressante sélection de whisky et de bourbons.

Les moins: le service, le poulet et le pulled pork (vraiment le moins bon pulled pork que j’ai jamais mangé).

Et le prix ?

Dans la moyenne des restaurants de ce genre, 67$ à deux pour le pit boss et 2 pintes de bière, taxes incluses. Cher pour la qualité de la nourriture servie ce soir là par contre.

C’est où?

Le Boucan
1886, rue Notre-Dame Ouest, Montréal
Tél. : (514) 439-4555
http://www.leboucan.com

Ma note : decevant

Le Boucan on Urbanspoon

Pour d’autres découvertes, suivez Urbaine City sur :

Facebook Twitter Urbaine City Pinterest Urbaine City

Partager cet article sur :